COMMUNIQUE DE LA REVUE

Chers amis de la poésie,

Amoureux de l’œuvre de Joseph DELTEIL, il ne vous reste plus que jusqu’au 11 décembre  pour nous faire parvenir vos contributions pour le numéro spécial de la revue SOUFFLES consacré au poète Joseph DELTEIL,

              un numéro destiné à commémorer les quarante ans de sa disparition.

Amitiés poétiques,

L’équipe de SOUFFLES.

Prochain numéro de la Revue

« Joseph Delteil »

 

Par la fulgurance truculente de son verbe, Joseph Delteil restera à jamais un poète inclassable, qui décida de s’installer à Grabels, près de Montpellier, en 1937. C’est là qu’il s’éteignit, le 16 avril 1978, dans le lieudit de la Tuilerie de Massane qu’il décrit en ces termes : « … Il y avait dans les garrigues de Montpellier une espèce de vieille métairie à vins, à lavandes et à kermès, à demi abandonnée, et dont j’ai fait une oasis dans le désert, un point de vie comme il y a des points d’eau : La Deltheillerie » En 2018, quarante ans après sa disparition, la revue Souffles de Montpellier (dans le cadre de son action « UN NOUVEAU SOUFFLE POUR DELTEIL » lancée au printemps 2017), souhaite consacrer un numéro spécial à ce poète à l’instinct de prose, dont le verbe charnel, épicurien et explosif, a porté haut les lettres françaises, en ne cessant d’exalter la vie. « La vie n’est que saveur, je sens donc je suis », écrivait-il.

Célébrons en lui  

le « mathématicien de la sensation »

l’homme brut, inventeur de la « paléolithie »  (la vraie vie aux accents méridionaux de « bio » avant la lettre)

« l’innocent » à jamais

le poète au « surréalisme en sabots » (comme il se plaisait à se définir)

le poète  à « la tête épique »

« l’homme avec un cœur »

« le prophète de l’an 2000 »…

Lui qui affirmait sauvagement sa singularité en des termes farouches, ô combien fameux :

« Je n’aime pas beaucoup le pluriel, je suis singulier »

 Amis poètes, Amis lecteurs, Amis artistes, spécialistes ou non spécialistes de son œuvre  -  

Célébrez donc Delteil, que vous débusquerez bien au détour d’un chemin de phrases,

Célébrez-le de vos échos et résonnances en tout genre (hommages, témoignages, analyses, documents, illustrations…), sans autre cadre que celui de l’imagination créatrice à l’œuvre.

Pour le plaisir réitéré et renouvelé de célébrer et redécouvrir cette verve toute rabelaisienne habitée de Pascal, à la sensualité toute terrienne, ce verbe inapprivoisé, magique et irréductiblement LIBRE.

Mathieu Gimenez, coordinateur et co-directeur du numéro

Christophe Corp, président de la revue

Date limite d’envoi des textes : 11 décembre 2017.

Afin de faciliter le travail du comité de lecture constitué de bénévoles passionnés ayant la poésie à cœur, merci de bien vouloir respecter les consignes ci-jointes pour l’envoi des textes.

 IMPORTANT: CONSIGNES D’ENVOI DES TEXTES

Les textes pour le prochain numéro de Souffles sont à nous faire

parvenir :

I – par envoi électronique :

- En PIECE JOINTE à votre courriel, à l’adresse électronique :

mathieu.gimenez@ecole-navale.fr avec une copie à l’adresse : prochainnumero@revuesouffles.fr

- Avec NOM, PRENOM, TITRE (en objet de votre mail).

- FICHIER WORD (pas PDF), format A4, en pages recto uniquement.

- En TIMES NEW ROMAN (police de caractère), taille 12.

- Si votre envoi comporte des images, il conviendra de nous les faire parvenir au format jpg et en 600 dpi.

II – suivi d’un envoi postal :

- chaque exemplaire papier est à agrafer et à faire précéder de votre  

   NOM et PRENOM en corps de caractère 48

- envoi 3 EXEMPLAIRES PAPIER à l’adresse suivante :

Revue Souffles

113, avenue Vauban n° 46

34110 Frontignan

 RAPPEL: Tout envoi hors délai ne sera pas accepté.

Tout envoi ne respectant pas l’une de ces 6 CONSIGNES ne sera pas pris en compte.

Plus d’information:

www.revuesouffles.fr

www.facebook.com/revue.souffles

 

Site réalisé et hébergé par Crypteo